Forum des joueurs du club Rêves & Légendes

Association de jeu de rôle de Seine et Marne
 
CalendrierAccueilPortailCalendrierPlanificateurFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesWikiConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le Procès MacWeening

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fils de Lugh
Maître de l'absolu
Maître de l'absolu


Nombre de messages : 8133
Age : 38
Localisation : Chelles
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Le Procès MacWeening   Mar 28 Jan 2014 - 23:19

Connor O'Leary et Facinelli s'avancent :

mes chers Frères ! Le traitre est tombé ! C'est cette ordure de Lawson et si vous voulez en connaitre les circonstances, c'est par ici

Il est temps pour nous de le juger

Que ceux qui ont des griefs contre lui les énoncent !

Nous statuerons ensuite !

___________________________


"Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait "

"Tout le monde est un génie mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide " Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sden.org/-Secrets-de-la-Septieme-Mer-.html
Bruno
Maître-Dragon
Maître-Dragon


Nombre de messages : 584
Age : 46
Localisation : Montévrain
Date d'inscription : 01/01/2013

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 0:07

Laissons parler d'abord Barfly, après tout c'est son frère dé sang et son capitaine. C'est à lui qué révient l'honneur dé mener la vendetta.

___________________________


"Si c'était utile, ce ne serait pas indispensable."      Vincenzo di Pietro


Dernière édition par Arkyn le Mer 29 Jan 2014 - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyris
Chevalier de l'absolu
Chevalier de l'absolu


Nombre de messages : 1909
Age : 36
Localisation : Coulommiers
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 8:19

Kelk'un a la charte de la confrérie sous la main ? Z'afez entendu za ? Ch'ai presque plou d'accent

___________________________


Si les maçons bâtissaient comme un programmeur programme, alors le premier pivert venu détruirait notre civilisation


Tuer pour la paix est comme se reproduire pour la virginité


"Il n'y a pas de performance individuelle qui ne soit avant tout une performance d'équipe" Muriel HURTIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anklem
Chevalier des plans
Chevalier des plans


Nombre de messages : 799
Age : 27
Localisation : Bussy saint Georges
Date d'inscription : 20/05/2013

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 12:22

Énoncer les griefs ? Moi j'ai toujours cru que les procès c'était pour choisir comment le gars allait mourir, entre la roue, l'écartèlement et l'eau bouillante. Me suis trompé tout ce temps alors ?

___________________________


Pour me contacter, préférez l'email au mp svp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Q'rby
Seigneur des plans
Seigneur des plans


Nombre de messages : 931
Localisation : Lesches
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 12:44

Mince alors! oune trué, oune trétte,... oune... ma vaffenNuma... cé mot est troppo difficile à dire. qualcuno qui fésait partie dou gran'gioco...

è possibile dé loui faire payer al minimo 2750guilders? pour moi c'est oune minimo!... ehmm ehmm...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feldelin
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 54
Age : 39
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 12/12/2013

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 13:34

Dominic avait été témoin lorsque Lawson fut démasqué. Une première fois, il s'était opposé à Pawel, Clint et Valéria. Son intime conviction lui dictait de lui épargner la vie. Mais pour quel argument l'écouterait-on ? Il s'avança un peu pour être vu par l'assemblée.

Je m'appelle Dominic et je suis membre de la Confrérie depuis peu de temps. J'étais avec Valéria, Pawel, Magloire et Clint dans les souterrains. J'ai vu le visage de Lawson devant ces enfants perdus. Il mérite un procès équitable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Q'rby
Seigneur des plans
Seigneur des plans


Nombre de messages : 931
Localisation : Lesches
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 13:40

Ma bienne sour, il mérite d'être jougé comme un fratello della côte... tout comme les dizaines dé fratelli morti méritaient loro morte...
Pour moi tout cé qu'il mérite, c'est qu'on tire il massimo di informazioni pour loui permettre de mourir rapidamente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anklem
Chevalier des plans
Chevalier des plans


Nombre de messages : 799
Age : 27
Localisation : Bussy saint Georges
Date d'inscription : 20/05/2013

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 13:46

Le visage devant les enfants perdu ? C'est ça ton argument ?
J'ai vu ce que ses copains ont fait à mes gamins et aux enfants perdus. On touche pas aux enfants. Jamais. Tirez lui toutes les informations que vous voulez, mais moi je suis pour une mort lente et douloureuse. Et si vous manquez d'imagination pour la méthode, je crois que je peux faire preuve d'une très grande créativité.

___________________________


Pour me contacter, préférez l'email au mp svp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkim
Chevalier des plans
Chevalier des plans


Nombre de messages : 688
Localisation : DTC...
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 14:43

Silke écoutas silencieusement les voix montées crescendo a mesure que ces frères et sœurs ressentaient  le poison de la trahison coulé dans leur veines.

Puis elle ce lança d'une voix  calme :
Les règles de la confrérie sont simple , celui qui ce vois accusé de trahison devras répondre de ses actes devant notre tribunal.
Un tribunal ou chaque frère et sœur de la côte aura son mots a dire.
Car ici  nous sommes tous égaux.

Une sentence juste sera alors décidé si l'accusé s'avère coupable.
Juste ne veux pas nécessairement dire la mort.
Et la mort n'est pas non plus toujours le pire des châtiment.

Chaque personne qui souhaite apporté son témoignage  ou preuve de la culpabilité ou non de l'homme qui est présenté devant nous aujourd'hui sera entendu .

Les frères et sœurs de la côtes sont jugé par leurs paires.
Et si nous voulons que le vent du changement qui a été semé avec cette révolte pirate perdure,  ils nous faudra essayé de ré freiné nos bas instinct et d’être meilleurs que nos propre bourreau.

Car chacun ici n'est que le traître à une société dans laquelle il était inadapté.
N'oublions jamais d'ou nous venons.
Nos actes et nos choix et nos parole forge notre future.

J'ai put entendre  le témoignage  de Dominic, maintenant j'aimerais entendre ou voir les preuves qui accuse Macweening.

___________________________


..... Hum , tu vois ... Le monde ce divise en deux catégories! Ceux qui ont un pistolet chargé . " CLITCH" Et ceux qui creuse . "Piouh piouh piouh " ...Toi tu creuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dfordrawing.tumblr.com/
Feldelin
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 54
Age : 39
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 12/12/2013

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 17:07

Un vodacci et un autre homme intervinrent. Puis, un jeune homme, visiblement un avalonien invectiva, ne sembla laissé aucune chance au Highlander. Dominic allait dérouler son argumentaire lorsqu'un quatrième homme... Ou peut être une femme... Oui, lorsqu'une femme pris la parole et recadra le débat en rappelant les us de la Confrérie. Cette dernière laissa la parole ouverte à l'assemblée aussi Dominic se retint de défendre trop précipitamment celui qu'il estimait coupable mais pas au point de rendre son dernier souffle.

Pawel saurait en dire plus, très certainement... L'invitant du regard à prendre la parole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fils de Lugh
Maître de l'absolu
Maître de l'absolu


Nombre de messages : 8133
Age : 38
Localisation : Chelles
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 17:32

Facinelli intervient :

Silke a bien résumé la situation. Si nous nous bornons à le massacrer ou à nous venger nous tomberons dans les mêmes travers que nos ennemis. Lawson a certainement des circonstances particulières, je ne peux croire que celui qui a sauvé la vie à tant d'entre nous (large regard circulaire) soit véritablement un pourri de pire espèce qui mérite de murir comme le dernier des chiens.

D'autant que visiblement, et malgré la volonté mis dans cet acte par certains d'entre nous, cela semble impossible pour le moment.

J'aurais bien aimé entendre son capitaine et ami ainsi que ceux qui l'ont percés à jour :

Barfly ? Magloire ? Valeria ? Pawel ?

Et sinon, peut être pourrions nous le laisser s'expliquer.

___________________________


"Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait "

"Tout le monde est un génie mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide " Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sden.org/-Secrets-de-la-Septieme-Mer-.html
Eloso
Seigneur de l'absolu
Seigneur de l'absolu


Nombre de messages : 2540
Age : 35
Localisation : Montévrain (Durablement temporaire)
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 18:01

Se levant du fond de la salle

Tous ces bavardages m’agacent.
(d’une voix nasillarde) gna gna gna des enfants…
(d’une voix interrogatrice) Parce que si ce sont des esclaves adultes c’est moins grave ?
(d’une voix faussement enjoué, s’accompagnant des gestes de bras vu dans les troupes de Comedia Del Arte)
« Certes votre honneur, on me juge aujourd’hui pour avoir fourni de la drogue, ruinant par la même la vie de gens. Mais entre vous et moi, il s’agissait de vendre de la drogue à des adultes, pas à des enfants. Nous sommes bien d’accord que dans ce cas là, ca ne compte pas » ?


S’avançant dans la salle

(d’une voix lasse)Puis les discussions sur « devons nous le tuer ou pas ? Et si oui comment ? »

Lançant un regard navré vers le sol, Barfly prends une pause de quelques secondes. Expire. Et...


(d’une voix énervée)
Par les couilles du Léviathan, suis-je le seul avec Facinelli à retenir qu’il ne peut pas mourir pour le moment ?

Laissant planer un silence avant de s’approcher du captif, le regardant droit dans les yeux.

(d’une voix chaleureuse mais emplie de tristesse)Tu étais un frère pour moi. Je t’ai mieux traité que certains membres de ma famille. J’ai échanger la possibilité de richesse, d’un nouveau bateau ou de toute autre faveur importante pour apprendre ou se trouvait ton arme, car tu l’avais perdu et je savais son importance pour toi. J'ai risqué ma vie et celle de bien des Frères pour te tirer de l'échafaud quant tu n'étais qu'à quelques pieds de la corde. J’aurais continué de risquer ma vie pour toi.

(d’une voix neutre) Mais tu as préféré nous mentir. Me mentir. Encore et encore.

Regardant Dominic

(d’une voix moqueuse)Son regard devant des enfants ? Tu es effectivement membre de la Confrérie depuis peu.

Regardant l’assemblée

(d’une voix neutre)Nous savons depuis longtemps dans quel genre de trafic trempent les Fauches Ardentes. Il a même participé avec certains d’entre nous au démantèlement d’une partie de ceux-ci. Même si cela n’avait pas été le cas, il aurait forcément entendu nos frères et nos sœurs parler des atrocités qu’ils ont découvertes.

Un procès équitable, c'est la moindre des choses. La Confrérie repose sur cette volonté que les dés ne soient pas pipés et que la Justice ne soit pas rendus selon que vous soyez puissants ou misérables. Il aura droit à une juste situation.Contrairement à bien de nos frères et sœurs qui sont tombés après que les Fauches Ardentes aient été renseigné sur nos effectifs, nos déplacements, nos plans d'actions. Pour eux le jeu était faussé depuis le début.

On s’est tous trompé un jour, dans nos vies. On a tous droit à une deuxième chance, je me le suis d’ailleurs fait tatouer sur la poitrine.  Certains ont même eu plusieurs secondes chances...
... Il a eu sa seconde chance.


Fixant de nouveau le captif

(d’une voix chaleureuse mais emplie de tristesse)Tu aurais pu nous parler de ton "souci". Dix fois, vingt fois, cent fois. Mille fois tu aurais pu renier les agissements des Fauches, dont tu avais connaissances. J’étais prêt à te pardonner, j’aurais même bravé mille morts pour essayer de te sortir de cette situation, quelle que soit l’adversité. Tu n’avais qu’à m’en parler. N’avons-nous pas eu maintes occasions d’en discuter, feu-mon frère ?

(d’une voix neutre) Mais tu as préféré nous mentir. Me mentir. Encore et encore.


Se tournant de nouveau vers l’assistance

Que mes amis savants me pardonnent si j’écorche la phrase, je dormais beaucoup durant les cours de Théan à l'université, mais je me souviens qu'il y avait une phrase qui disait « Errare humanum est, sed perseverare diabolicum »

Contenant mal des tremblements de colère, il se retourne pour faire face au captif

(d’une voix haineuse et ronflante comme l’orage)Tu mériterais que je t’arrache la langue, là, à l’instant, que je la fasse saler et que je la cloue sur le mat de la Gueule de Bois, pour montrer ce qui attend les serpents à la langue fourchue de ton genre.

Tu mériterais que l’on te tatoue sur les mains et les bras les noms de tous les frères et sœurs qui sont morts de part tes tromperies, que tu te rappelles chaque jour que tu as causé la perte de gens qui avaient confiance en toi, qui se sont battus pour toi.


Se calmant, mais  pas assez pour retenir un rictus de colère et de dégout.


(d’une voix sifflante et acerbe)Mais tout cela ne servirait à rien. Tu ne mérites même pas l’appellation « d’homme ». Ce serait une insulte à tous nos frères et sœurs tombées, à tout ceux et celles qui se battent corps et âmes pour le bien de leur prochain chaque jour que Théus fait, que de t’inclure sous le même terme qu’eux.


Dégainant son pistolet et le braquant sur l’œil valide du captif.

(d’une voix enjouée) CA ne peut pas mourir, mais CA peut perdre un œil.

Prenant la salle à témoin

(d’une voix interrogatrice)CA a faussé notre vision pendant si longtemps, il ne serait que justice que CA connaisse ce que cela fait ?

S’approchant du captif, et baissant la voix

CA ne mérite même pas que je gâche une dose de poudre et une balle.

Rengainant son pistolet et tournant le dos au captif.

(de sa voix la plus sèche et froide)Je ne connais pas cette chose. Je me moque d’elle comme de ma seconde pinte. Peu m’importe son passé, son présent ou son futur. J’ai plus de respect pour le dernier des Sidhes que pour elle.

Se dirigeant vers la sortie, il s’arrête à mi-chemin.

(d’une voix attristée)Mon seul regret est que mon aveuglement ait coûté la vie à tant de nos frères et sœurs, à tant d’innocentes victimes des trafics inhumains des Fauches ardentes.

Sort ensuite de la salle, écartant la porte d’un violent coup de pied.

___________________________


"Le destin me traite comme si il m'avait surpris au lit avec sa femme"
"Give a man a fire and he's warm for a day, but set fire to him and he's warm for the rest of his life!" Terry Pratchett
"I'm bad, and that's good. I will never be good, and that's not so bad." Ralph
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fils de Lugh
Maître de l'absolu
Maître de l'absolu


Nombre de messages : 8133
Age : 38
Localisation : Chelles
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 18:32

Un silence lourd s'installe alors que Barfly sort de la pièce. facinelli s'apprête à le retenir mais stoppe son geste, ses yeux sont humides. Lui aussi estimaient énormément Lawson, lui aussi se sentait trahi et il ne savait que dire. Il se tourna vers Connor, espérant que le rugueux Inish saurait trouver les mots pour calmer son capitaine.

A ce moment, Lawson parla d'une voix éraillée. Bien qu'elle ait cicatrisée, sa plaie à la gorge semblait encore le faire souffrir le martyre. Crachant et ahanant, le traitre prend la parole, il ne semble pas se rendre compte que son ancien frère de sang est parti. Sur son visage, vous pouvez lire la même tristesse que lorsqu'il a découvert les enfants :

" Tu as raison de me juger mon Frère, tu as raison de m'en vouloir. car j'ai été faible, faible dans la trahison, faible dans l'amitié, faible dans la confiance comme dans la vengeance. je ne suis plus rien, il m'a détruit. Je ne cherche pas votre pardon, ni votre compréhension. Je ne les mérite pas. Je vais juste vous raconter mon histoire. elle n'engage que moi, elle n'est pas vérifiable mais peut être vous mettra-t-elle en garde contre ceux qui sont à l'origine de toutes mes fautes.

Je suis un enfant des Marches, né au sein des MacWeening, un petit clan du nord, affilié aux indépendantistes MacGee. Mon père et ma
mère vivaient des produits de la mer et je me retrouvais rapidement sur le pont d’un navire, apprenant toutes les ficelles du métier de marin. Je rêvais d’explorer le monde et d’en découvrir tous ses mystères. J'avais la vie devant moi, mes parents m'aimaient, mes frères et soeurs me protégeaient.

Mais dans les Marches, la vie est cruelle, et cette cruauté porte souvent une signature : celle des Sidhes.

Au cours d’une sortie en mer, mon père eu maille à partir avec des selkies. Les êtres de l’eau s’en prirent à lui en le maudissant pour une de leurs futiles raison. A partir de ce moment, ma famille vécût l'enfer : plus aucune prise, la ruine, la mort de mes frères et soeurs de diverses maladies et finalement la mort de mon père qui partit un matin brumeux pour ne jamais revenir.

Je tentais de sauver les apparences de ma famille en veillant sur ma mère. Mais elle aussi finit par périr à cause du chagrin et du malheur qui ne cessaient de s'abattre sur nous même après la mort de mon père. J'ai tout tenté pour nous sauver mais jamais ces raclures de sidhes ne consentirent à me pardonner. je compris que pour eux, tout cela n'était qu'un jeu, un jeu cruel et amoral typique de cette espèce.

Je résolu donc de me venger.

J'ai parcouru les Marches à la recherche de toutes les solutions pour me débarrasser d’eux. Rapidement, je devint un redoutable combattant. C’est à Kirkwall que je rencontrais mon destin en la personne de Peter Vel. Il était émissaire de la Ligue dans les Highlands et il savait énormément de choses. C'est lui qui me parla des Maceachern et me proposa son aide en échange d'un serment de loyauté indéfectible. C'est cette fameuse nuit que les blés enflammés sont apparus sur mon coeur. J'étais jeune, j'étais amer, je voulais me venger à tout prix et je ne prêtais aucune attention aux paroles qu'il psalmodia ce soir là ni à la petite silhouette trapu qui l'accompagnait.

Je partis donc pour une petite chaumière perdu dans la lande. Là, j'appris les techniques de forge de base et après plusieurs années de formation, je pus forger ma propre arme. A partir de là, je cherchais par tous les moyens à traquer les selkies. C’est à cette occasion que je m’engageais dans les chiens des mers. On était en 1662 et Berek en était le nouveau chef. Je restais trois ans au sein des chiens de mer. trois ans où je n'entendis plus parler de Peter Vel.

Mais entre le Graal et Berek, il était impossible d’assouvir ma vengeance. Décidé à quitter les chiens de mer pour entamer une quête solitaire, je tombais sur un navire aux voiles rouges. Capturé par l’inquisition, j'ai terminé sur la Bucca et participé par la suite
à tous les grands évènements de la confrérie.

En naviguant avec mon Frère barfly, je pensais enfin avoir trouvé l'homme sur qui compter pour assouvir ma quête. Mais j'avais omis que vel a le bras très long. "


Lawson reprend son souffle, laissant une place pour qui veut intervenir

___________________________


"Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait "

"Tout le monde est un génie mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide " Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sden.org/-Secrets-de-la-Septieme-Mer-.html
logan
Maître des plans
Maître des plans


Nombre de messages : 1288
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 18:54

La grande blonde chevaline, Elisa, adossée au mur du fond, en profita pour lancer à la cantonade :
"Tout cela est bien tliste effectivément. Mais, né t’arrête pas, yé t'avouelais qué pelsonnèlement, n'ayant pas tout souivit, c'est sourtout la souite qui m'intéresse."
Puis d'une voix plus lourde, en appuyant fortement sur le dernier mot :
"C'est comment tou en es vénou à faile massacler ceux qué tou appelle tes FRERES !"
Reprenant sa respiration et un peu de son calme, ou ce qui y ressemble le plus :
"Y'ose imayiner qué cé n'est pas youste lé blas dé Peter Vel qui t'as poussé à ouné telle ignominie. Et n'hésité pas à entrer dans les détails, céla pourra sans douté sauvé plou d'ouné vie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyris
Chevalier de l'absolu
Chevalier de l'absolu


Nombre de messages : 1909
Age : 36
Localisation : Coulommiers
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 19:48

Ouais !! RaconTe nous pien toute l'hiztoire tepuis la libérazionne de la Poucca [à l'assistance] parce que pour l'inztant, t'as chuste fais de maufaises rencontres. Raconte nous tes maufais choix, frère

___________________________


Si les maçons bâtissaient comme un programmeur programme, alors le premier pivert venu détruirait notre civilisation


Tuer pour la paix est comme se reproduire pour la virginité


"Il n'y a pas de performance individuelle qui ne soit avant tout une performance d'équipe" Muriel HURTIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adramalech
Maître des plans
Maître des plans


Nombre de messages : 1261
Localisation : dans le coeur de mes fidèles
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 21:55

Magloire semble peu s’intéresser à se qui se dit. Il ne semble pas plus s'intéresser au verre qu'il tient nonchalamment depuis un moment. Les yeux rougies par quelques nuits sans sommeil, il se décide à prendre la parole.

Je comprend pas bien se qu'on fait ici..... Est il coupable de trahison? Oui! Il nous l'a avoué, on a vu la marque, tout colle parfaitement.... On se pose pas la bonne question! J'ai perdu de nombreux frères, tout comme vous, surement à cause de lui! Es-ce que ça me tord les tripes? OUI, tout comme vous!! Mais j'oublie pas non plus de qui on parle!! On parle d'un homme à qui j'ai confié ma vie et qui la préservé, même quand la sienne était dans la balance..... TOUT COMME LA PLUPART D'ENTRE NOUS!!!! UN HOMME QUI AVAIT L'OCCASION DE TUER CE RÊVE POUR LEQUEL JE VIS ET ME BAS CES DERNIERS TEMPS!... Et pourtant n'a rien fait....

Quoi que vous choisissiez de faire, n'oubliez pas qu'il est un frère de la cote.... Un homme qui s'est perdu dans une rage folle et venimeuse, une vendetta personnelle qui l'a consumée. Regardez au fond de vous? Beaucoup d'entre vous doivent être sincères avec eux même et vous vous apercevrez qu'on est pas si différent de lui au final. Je continue de penser que notre société, aussi utopique qu'elle puisse paraitre, est la solution. L'une des dernières barrières qui empêchent l’humanité de sombrer définitivement dans le gouffre. Je n'arrive pas à haïr cet homme. Je pleure nos frères et sœurs disparues, de tout mon cœur, mais je ne le hais pas. J'y vois même un reflet de se que deviendra notre belle idéologie si vous continuez à vouloir vous venger sans chercher à comprendre....

Le montaginois se lève, passablement éméché, pense à prendre la bouteille et se dirige vers la sortie. Avant de passer la porte, il se retourne vers le highlander. Un sourire triste et laconique se dessine sur son visage. Magloire s’assoie à l’extérieur, à cotés de la porte, une bouteille aux lèvres et le regard vers la mer.

___________________________


J'ai vu la flamme de la liberté faire resplendir les hommes, et la tyrannie les abrutir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Q'rby
Seigneur des plans
Seigneur des plans


Nombre de messages : 931
Localisation : Lesches
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Mer 29 Jan 2014 - 22:39

Jé réjoins Barfly sour un pointe: tous ces bavardages mé fatiguent
C'est oune frère dé la cote, ca n'est plous un frère dé la cote,... Jé mé rangérai à la majorité... Au final, pour moi l'unica cosa qué tou as fait dé rémarquablé dépouis que jé souis la mon camaradé, c'est dé trahir tes frères, qui plous est pour oune homme comme Peter Vell...

Quindi, Un bacio a tutti, jé souis sour que les débats pourront se passer dé moi! arrivederci fratelli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
QB
Maître de l'absolu
Maître de l'absolu


Nombre de messages : 3354
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Jeu 30 Jan 2014 - 0:25

Se freillant un chemin jusqu'à ce beau diable de Lawson, Ceiny jeta un oeil aux liens emprisonnant le highlander. Rassurée, elle se rapprocha puis fit un geste vers Lawson. Juste une tape pour interpeler son regard.
- Salut. Si Barfly veut plus de toi sur son bateau, t'accepterais de venir sur le miens ?
Se fichant royalement du regard étranglé de certains elle poursuivit :
C'est juste que j'ai envie de partir en mer prochainement et qu'à part être sous surveillance à la Bucca, t'auras rien d'autre à y faire.
La colère commençant à monter autour d'elle, Ceiny se rapprocha encore plus de Lawson pour être sûr d'être entendu.
- Si comme on l'entend tu es immortel et que le mal qui a été fait aux enfants durant votre dernière aventure à Kirk semble t'affecter. Je te propose de venir avec moi pour en sauver un maximum. Pour moi, j'ai pas entendu que tu avais mis à mal l'un des nôtres.

Marquant une pause comme pour souligner qu'elle destinait ses prochaines paroles à qui voudrait bien l'entendre,
- Comme tous ici présents, tu as des casseroles et comme pour tous frères et sœurs de la côte, on t'aidera à les résoudre. C'est ça la Bucca.
Posant la main sur son ventre, Ceiny parut songeuse en se retournant face aux autres. Puis elle releva la tête et commença à parler d'un ton posé forçant au silence pour qu'on l'entende,
- Je porte un enfant mais sa vie est déjà en péril car j'ai aidé l'un des nôtres dans sa quête personnelle. je l'ai fait car je suis une sœur de la Bucca. Je n'hésiterai pas à le refaire si nécessaire.

Serrent les dents, la mâchoire crispée par la colère,
- Mais sachez le bien, nous avons tous des épées de Damoclès au dessus de nos têtes. Si la mienne devait à tomber, je serais prête à sacrifier n'importe lequel d'entre vous pour y réchapper. Tout comme pouvais le faire Lawson car il a sauvé Valeyria si je me trompe.
Tout en jetant un regard sur chacun des membres présents,
- A nous donc de faire en sorte de s'entraider pour que ce choix n'ait jamais à être pris. Ce soir c'est Lawson et demain ce sera peut-être toi Lola, toi Elisa, toi Facinelli, toi Will, toi Vincenzo. Bref un autre frère ou une autre sœur de la côte qui aura son épée de Damoclès qui vacille.
Se reprenant, elle posa sa main sur Lawson avant de sortir,
- Tu restes le bienvenu sur mon bateau, frère.

Et elle sortit tentant aussi dignement que possible de cacher les douleurs qui lui transperçaient le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkim
Chevalier des plans
Chevalier des plans


Nombre de messages : 688
Localisation : DTC...
Date d'inscription : 20/10/2010

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Jeu 30 Jan 2014 - 12:17

Silke était resté étonnamment stoïque pendant tout les échange de ses frère et ce calme apparant étant mué par une seul obsession.  connaitre le fin mot de l'histoire .

Sur un ton calme et froid :
"Bien après tout ses touchante déclarations ... Lawson je pense que tu as eu le temps de reprendre un peut ton souffle. La confrérie est a nouveau prêtés a entendre la fin de ton histoire . Car si certain ont apparemment déjà statué sur ton cas , que se soit ou non en t'as faveur. Je pense que beaucoup parmi nous aimerais tout connaitre.
Car si je comprend bien avant d'être en notre sein tu avais déjà prêté allégeance aux fauches sans vraiment savoir ce a quoi cela t'obligé.
Là ou je rejoins Barfly tout de même c'est a quel moment tu t es dit qu'il était mieux pour tout le monde de ne jamais avoué ce liens indéfectible qui te lié a eux et surtout , quand t'on t'il recontacter pour se rappeler a ton bon souvenir. et surtout j'aimerais comprendre"

sa voix ce fit plus dure
" Quand à tu pensé que la confrérie serait le bonne allié pour assouvir une vengeance, Sachant que dès le premier jour où Allende a insufflé la vie à cette confrérie, et a cette idéale. La Vengeance n'a jamais fait partie de nos idéaux.  des objectifs à défendre ?? et les dieux m'en sont témoin qu'ici il y en a des gens qui aurai mille raison de ce laissé aveuglé par le désir de vengeance et pourtant ."

Elle resta sans bougé,  ses yeux d'un bleu électrique , tel des éclaires, fixé vers l'homme qui n'était plus que l'ombre de lui même. L'invitant ainsi à continué son récit sans tardé.

___________________________


..... Hum , tu vois ... Le monde ce divise en deux catégories! Ceux qui ont un pistolet chargé . " CLITCH" Et ceux qui creuse . "Piouh piouh piouh " ...Toi tu creuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dfordrawing.tumblr.com/
Aleister
Seigneur des plans
Seigneur des plans


Nombre de messages : 1017
Age : 29
Localisation : Montry
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Dim 2 Fév 2014 - 18:28

Lievyn assit négligemment sur un coter de la salle prend soudain la parole :

Je trouve cela un peu facile, quel tribunal possible s'y personne ne peut lui ôter la vie?

De plus, pourquoi devrais-je croire l'histoire s'y touchante qu'il nous raconte, il nous ment depuis le début qu'est ce qui peut me prouver que c'est bien la vérité.

Et quand bien même se serai vrai, j'ai moi-même grandi au près des fauches ardentes maltraité sans m'en souvenir par numbar, qui même après la mort continue de torturer ma famille. Et j'ai su me révolté contre ce fléau immense.

Alors je dis oui nous devrions le garder en vie et en apprendre le plus possible pour nous venger des fauches ardentes, et oui je dis bien me venger des fauches ardents je n'ai pas peur du mot, tout le monde ne peut pas être sauver sur nos mers comme sur terre.

Que dire de plus, tout le monde connais une partie de mon histoire, je descend moi et mes frère et sœurs du célèbre Dieter von schalken prince des voleurs de Kirk, trahit et poursuivit par les fauches ardentes qui ont été jusqu’à voler ses enfant et à les maltraiter en plus d'avoir détruit la ligue des voleurs de Kirk.

Alors aujourd'hui j'accuse MCweening, d'être affilié au fauches ardentes d'avoir contribuer a la chute de mon père Dieter Von Schalken, d'avoir contribuer a maltraiter ma famille ainsi que les membres de la bucca et tous les être,enfant ou adultes, qui souffre des fauches ardentes sur cette terre, et pire je l'accuse d'avoir trahit la confrèrie et son serment envers nous.

Pour tous ces méfaits je ne demande qu'une chose : son tatouages pour qu'il vienne compléter ceux de ma collection (sortant de sous sa chemise une corde avec 3 morceau de peau avec le tatouages des fauches ardentes), et qu'il choisisse lui-même le châtiment qui dois lui être infliger pour ces méfaits, après nous avoir aidé a traquer ceux qui l'on dupé j'ai nommer : Les Fauches Ardentes!

(Lievyn salue humblement l'assemblé avant d'ajouté): Le capitaine Lievyn Von Schalken prince des voleurs de Kirk.

___________________________


Je vous l'avais bien dit ! Majordome Alfred

The Irish Sausage Master!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fils de Lugh
Maître de l'absolu
Maître de l'absolu


Nombre de messages : 8133
Age : 38
Localisation : Chelles
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Jeu 6 Fév 2014 - 22:57

Lawson a longuement écouté tous les intervenants.

Il a tressailli lorsque Magloire et Ceiwein lui ont apporté leur soutien. Son œil ensanglanté s'est illuminé lorsque Lievyn a fait appel à son esprit de vengeance contre les Fauches ardents.

«  Tu me parles de vengeance mon Frère ? Tu me parles de croisade ? Mais c’est ce qui a causé ma perte ! Aveuglé par ma haine des Sidhes, je n’ai pas vu la griffe de Vel  serrer mon cœur de plus en plus fort. J’étais aveuglé par la rancune, je ne voyais que ma quête personnelle.

Lors de nos premiers voyages en Avalon, j’ai  eu de nouveau affaire aux Sidhes. Et quand j’ai découvert la haine que Barfly semblait vouer à ce peuple, j’ai cru pouvoir lui faire confiance, j’ai cru pouvoir tout lui avouer. Mais ce fiel me rongeait et déjà, l’emprise de Vel s’affermissait. J’avais passé un serment et je ne pouvais m’y soustraire.

A plusieurs reprises, j’ai voulu parler, mais je n’y parvenais pas. Lorsque Virgilio a été pris dans les rets des esprits de la mer, je l’ai sauvé mais je n’ai pas pu parler. Quand vous avez percé à jour ce sidhe qui avait causé la perte du jeune Marquis montaginois, je n’ai pas pu parler. A chaque fois que je voulais me livrer à vous, ma langue semblait de plomb. Ce plomb qui s’écoule désormais avec mon sang et mon âme.

Lors de notre premier voyage à Kirk, lorsque nous avons vaincu le Maître des mines et mis fin à son trafic d’esclaves, j’ai fait en sorte de rencontrer Vel. Je voulais mettre les choses au point avec lui et revenir sur notre accord. Il a ri et m’a expliqué la malédiction. Je voulais me venger ? Très bien. Mais il fallait pour cela que je mette toutes les chances de mon côté et pour cela, la confrérie devait devenir plus forte. Je l’ai cru et c’est là que j’ai chuté…

Il m’a présenté le marché. Il nous aidait à faire tomber de Zeeuw et en échange, je lui parlais de la confrérie.  Il voulait tout savoir sur nous, qui nous étions ? Quels étaient nos chefs ? Je savais que nous n’avions aucune chance contre ce pourri de mineur et je voulais garantir notre succès. A l’époque, je croyais encore pouvoir le manipuler… J’ai donc accepté. Nous avons triomphé de de Zeeuw et tout a vraiment commencé.

Avec le temps, les heurts se sont multipliés entre les fauches ardents et nous. J’ai appris l’existence d’un espion parmi nous.  Et puis, nous nous sommes rendus à Carléon. Et c’est là que ma loyauté a définitivement vacillé. J’ai vu Barfly combattre les ombres mais je les ai aussi entendues l’appeler « Frère ». J’ai appris l’histoire de Lord Drake et des enfants sous la colline. Et les paroles de Vel me sont revenues en mémoire : « ils ne pourront t’aider car ils sont eux-mêmes à la botte des fées… »

Je me suis donc résolu à faire ce que j’avais à faire. Puisque vous ne pouviez m’aider contre ma Némésis, les Fauches ardents allaient le faire….

J’ai donc commencé à renseigner Vel. Et peu à peu, j’ai plongé la main dans l’engrenage. Le jour, j’étais le plus gai des compagnons, la nuit, je donnais à mon maître le nom de ceux qui me semblaient dangereux. Le jour, je me liais d’amitié avec Connor, j’échangeais mon sang avec Barfly et la nuit, je signalais à Vel toutes nos manœuvres. A plusieurs reprises, j’ai voulu parlé à Bradaigh, mais ma langue était toujours de plomb. Je croyais accomplir un Grand Œuvre.

Quand ce pourri de Linus est venu me voir, j’ai appris qu’il avait lui aussi des contacts avec les Fauches ardents. Comme les soupçons autour du traître commençaient à se préciser, j’ai fait en sorte de le faire chuter.

Hélas, ce n’était que partie remise. Petit à petit, j’ai découvert l’ampleur des horreurs perpétrées par Vel et ses hommes. J’ai commencé à douter mais je suis allé trop loin, je suis condamné. J’ai voulu sauver une vie de trop et cela va m’empêcher d’accomplir mon destin…
Ironique non ? »

Il rit, et cela lui tord les entrailles douloureusement, il rit devant leur naïveté et leur candeur, il rit devant leurs illusions et leur colère. Son rire est celui d'un dément, d'un fou qui est allé au delà de toute raison, et la peur s'insinue peu à peu dans leurs coeurs, une peur viscérale. Un instant, ils se voient tous à la place du grand Highlander : torturés, abandonnés par leurs frères, trahis par leurs familles. Ils sont tous des parias et tous peuvent tomber à leur tour.

Et dans ce grand silence, une ombre semble s'étendre sur la salle, puis un visage semble les jauger. C'est un homme assez jeune, aux longs cheveux blonds et aux yeux bleus comme la glace. Il parle, et tous entendent une voix différente : Lola entend son père, Lievyn son petit frère, Magloire sa promise, Vincenzo son cousin... Mais si cette voix est puissante, pénétrante. Il ne sert à rien de se boucher les oreilles car la voix parle à leurs âmes.

"Insignifiants ! Vous êtes insignifiants avec vos règles, votre code, votre morale, votre rancune. Vous êtes tous si désespérément humains. Vous pensez m'avoir vaincu ? Vous pensez pouvoir me vaincre ? Je suis le Maître de la nuit, l’ombre qui danse dans vos cauchemars. Vous avez réussi à m’arrêter une fois. Mais serez-vous assez fort pour recommencer ?  "

___________________________


"Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait "

"Tout le monde est un génie mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide " Albert Einstein.


Dernière édition par Fils de Lugh le Ven 7 Fév 2014 - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sden.org/-Secrets-de-la-Septieme-Mer-.html
Aleister
Seigneur des plans
Seigneur des plans


Nombre de messages : 1017
Age : 29
Localisation : Montry
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Jeu 6 Fév 2014 - 23:21

Ni une ni deux, les larmes au yeux d'entendre la voix de son frère a travers ce démon Lievyn dégaine et tire.


___________________________


Je vous l'avais bien dit ! Majordome Alfred

The Irish Sausage Master!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fils de Lugh
Maître de l'absolu
Maître de l'absolu


Nombre de messages : 8133
Age : 38
Localisation : Chelles
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Jeu 6 Fév 2014 - 23:34

La balle Frappe Lawson entre les deux yeux. sa calotte Crânienne explose. Un lourd silence s'abat sur la salle...

Puis l'Highlander lève la tête, son oeil unique luit d'une lueur malsaine :

" Tu ne peux pas me tuer mon frère..."

Et c'est la voix qui parle...

" Il est à moi, il ne mourra que quand je l'aurai décidé. Continuez à le torturer ! Faites vous plaisir ! Il est à vous ! "

___________________________


"Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait "

"Tout le monde est un génie mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide " Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sden.org/-Secrets-de-la-Septieme-Mer-.html
logan
Maître des plans
Maître des plans


Nombre de messages : 1288
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Jeu 6 Fév 2014 - 23:43

Elisa s'avance jusqu'à Lawson, et l’enlace avec force :

"THEUS ! AIDE TES ENFANTS A RéPOUSSER Lé DéMON? QU'IL LAISSE CETTE PAUVRE AME EN PAIX !!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feldelin
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 54
Age : 39
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 12/12/2013

MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Ven 7 Fév 2014 - 9:07

Le corps gisant du Highlander, cette voix d'outre-tombe, Dominic eut un rictus d'effroi et fit un pas en arrière en se portant la main à la bouche. De voir la caboche se répandre sur le parquet alors qu'il continuait à parler. C'était inconcevable. Le jeune homme fit encore quelques pas en arrière, prit de haut-le-cœur. Il vomit en s'appuyant contre un mur. Ce n'était pas réel.

Non... Hurg... Non...

Le marin ne comprenait pas. Il ne pouvait pas admettre pareil diablerie. Sa naïveté juvénile le trahissait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Procès MacWeening   Aujourd'hui à 11:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Procès MacWeening
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» [déroulement des procès]
» [procès] La Rochelle - Billlogan - arnaque
» Saintes : Marcella (procès RP)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum des joueurs du club Rêves & Légendes :: LES CAMPAGNES OUVERTES :: Secrets de la septième mer - Pirates !-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: